Cheminots PACA

Toutes les activités du CE !

Seul, à deux, entre amis ou en famille...

Le 24 septembre, s'est tenue, sous l'égide du Président du Conseil Régional, une table ronde sur le wagon de déportés de Miramas. Un grand pas a été fait en faveur de sa sauvegarde, de sa rénovation et de son transfert au Camp des Milles...

Le wagon ferroviaire, de marchandises ou à bestiaux, est devenu aujourd'hui l'un des symboles les plus forts de la déportation. Il en fut surtout la terrible réalité.
En août-septembre 1942, à partir du camp d'internement des Milles, alors sous la responsabilité du régime de Vichy, plusieurs convois ferroviaires ont conduit 2 000 hommes, femmes et enfants juifs, vers Drancy, puis vers les camps de la mort.
En gare de Miramas stationne un wagon du type de ceux qui ont servi à cette époque. En très mauvais état, il se dégrade tous les jours un peu plus.
L'enjeu est donc de préserver à la fois ce wagon qui a une valeur historique et de conforter le Camp des Milles dans son travail de mémoire.

Le Mémorial du Camp des Milles est aujourd'hui un haut lieu de la mémoire régionale et nationale. Le CE des Cheminots PACA œuvre depuis deux ans pour que le wagon de Miramas soit sauvé, restauré et transporté au Mémorial des Milles. Installé sur les lieux-mêmes du départ pour la déportation, il contribuera à montrer jusqu'où peuvent mener le racisme et l'antisémitisme, si présents encore aujourd'hui.

La Direction SNCF et le CE des Cheminots PACA s'engagent
Après une série de discussions en interne, le CE des Cheminots PACA et la Direction SNCF ont annoncé que « Direction et Cheminots » étaient prêts, dans une démarche commune et partagée à :

• Financer la moitié des travaux qui s'élèvent à 100 000 €.

• Prendre en charge le coût du transport du wagon aux ateliers de Béziers, où sous la responsabilité de la SNCF, il sera entièrement rénové par les Cheminots.

Au cours de cette réunion un consensus s'est dégagé sur la nécessité d'avancer rapidement sur ce dossier. Il a été décidé de :

• Transférer la propriété du wagon à la Fondation du Camp des Milles.

• Se rapprocher « des monuments historiques » pour sa rénovation et éventuellement son classement.

• Se rencontrer d'ici la fin de l'année pour boucler les questions de financement, en particulier celles apportées par les différentes collectivités territoriales.

Cette table ronde constitue indéniablement une avancée dans la bataille que nous menons depuis des mois et des mois pour la sauvegarde de ce wagon, qui a une haute valeur symbolique et historique.

Nous nous félicitons qu'un consensus se dégage aujourd'hui, gage de sa sauvegarde. "Un wagon pour ne pas oublier"